Les comptes publics : objets et limites

  • 1re édition
  • Parution : Décembre 2019
  • ISBN : 978-2-275-06806-0

Résumé

La croissance du volume des finances publiques et du nombre des administrations publiques a conduit à repenser les méthodes et les objectifs de la comptabilité publique. L’information financière publique contemporaine repose sur trois piliers. Les auteurs expliquent ces trois méthodes comptables qui mobilisent des techniques différentes et aboutissent à la production d’états financiers spécifiques. La comptabilité budgétaire est indispensable pour des raisons politiques. La comptabilité générale s’impose comme l’élément structurant. La comptabilité nationale permet une comparabilité internationale minimum.

L’ouvrage décrit le déploiement ainsi que l’évolution de chacune de ces comptabilités. Il documente la construction d’un édifice complexe dont le défi consiste à transformer un héritage disparate en système d’information cohérent sur les finances publiques. Il s’agit bien de passer de la comptabilité publique aux comptes publics.

À propos des auteurs

Jean-Paul Milot a effectué sa carrière à l’INSEE et au ministère des Finances. Il a été secrétaire général du Conseil national de la comptabilité puis du Conseil de normalisation des comptes publics.

Sébastien Kott est professeur de droit public à l’Université de Poitiers. Il poursuit ses recherches en finances publiques et en particulier sur les questions budgétaires et comptables publiques.

Caractéristiques techniques

Titre Les comptes publics : objets et limites
Numéro d'édition 1re édition
Date de parution Décembre 2019
Nombre de pages 200 pages
Langue Français
Éditeur / Collection / Sous-collection LGDJ / Systèmes / Pratique
Thèmes Droit, Finances publiques / Droit budgétaire, Finances de l'État, Ouvrages généraux
EAN13 9782275068060
Dimensions 13.50×21.00 cm