La suspicion légitime

  • 1re édition
  • Parution : Juin 2000
  • EAN13 : 9782275019048

Résumé

Si la suspicion ou le fait d'avoir des soupcons à l'encontre de quelqu'un ou de quelque chose relève à l'évidence du comportement humain ordinaire, devrait-on, par effet d'attraction de l'homme vers le droit, en trouver des applications au sein de notre système juridique ? A cette question l'ouvrage apporte une réponse positive. Il existe en droit privé une technique juridique de portée générale, que l'auteur intitule "suspicion légitime", et qui consiste à appréhender des comportements illicites sous l'angle des probabilités. La suspicion légitime a précisément pour objet de rapporter la preuve d'un soupcon réel et sérieux portant sur le caractère vraisemblable d'une action humaine illicite. Une fois le soupcon établi, l'auteur de la suspicion peut alors prendre une mesure adéquate, prévue par la loi et fréquemment dictée par l'urgence, qui permet, selon les cas de figure et l'objectif recherché, de prévenir le comportement illicite ou de conduire à sa répression. Les applications pratiques de cette technique sont aussi vastes et multiples que, par exemple, les suspicions d'infraction pénale, de partialité à l'encontre du juge, de mariage fictif ou la faculté d'instaurer une "période suspecte" dans le droit des entreprises en difficulté. Mais, quel qu'en soit le domaine d'application, la suspicion légitime est toujours gouvernée par des principes identiques qui en font un procédé cohérent et autonome dont l'auteur a voulu, au moyen d'une analyse finaliste, démontrer l'intérêt dans l'ordre du droit.

Caractéristiques techniques

Titre La suspicion légitime
Tome ou volume Tome 332
Numéro d'édition 1re édition
Date de parution Juin 2000
Nombre de pages 440 pages
Langue Français
Éditeur / Collection / Sous-collection LGDJ / Thèses / Bibliothèque de droit privé
Thèmes Droit, Théorie / Sociologie / Histoire / Philosophie / Histoire du droit, Théorie du droit
ISBN 978-2-275-01904-8
Dimensions 16×24 cm