Le patrimoine immatériel des personnes publiques Nouveauté

  • édition
  • Parution : Janvier 2023
  • EAN13 : 9782275108537

Résumé

Le patrimoine immatériel des personnes publiques modifie profondément l’appréhension du droit des biens publics. Le rapport de 2006 intitulé L’économie de l’immatériel : la croissance de demain a été l’élément déclencheur de la prise en compte de l’immatériel dans les patrimoines publics aboutissant à la création en 2007 de l’Agence – devenue Appui – du patrimoine immatériel de l’État (APIE ). L’intérêt naissant et croissant pour ces biens traduit une volonté politique de les valoriser, car ils constituent une richesse encore sous-exploitée. L’identification juridique de ces « nouveaux » éléments est complexe en ce qu’elle renvoie à la notion comptable d’« actifs » immatériels. De plus, le droit de l’immatériel public s’est développé en marge du Code général de la propriété des personnes publiques de 2006 silencieux au sujet de son applicabilité. La question de la patrimonialisation et du droit applicable aux biens publics immatériels emporte celle de leur incorporation dans le domaine public. L’hypothèse d’un domaine public immatériel doit donc être posée, et étudiée, en prenant en compte les spécificités de la condition et des régimes juridiques de ces biens spéciaux, ainsi que sa compatibilité avec la poursuite des objectifs de valorisation notamment économique.

À propos de l'auteur

Maxime Boul est maître de conférences en droit public à l’université Toulouse Capitole, IEJUC.

Caractéristiques techniques

Titre Le patrimoine immatériel des personnes publiques
Tome ou volume Tome 329
Numéro d'édition édition
Date de parution Janvier 2023
Nombre de pages 564 pages
Langue Français
Éditeur / Collection / Sous-collection LGDJ / Thèses / Bibliothèque de droit public
Thèmes Droit, Droit administratif, Les biens, Domaine / Propriété publique
ISBN 978-2-275-10853-7
Dimensions 15.50×24.00 cm